Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2016

Printemps des poètes

AfficheWEB.jpg

N’est pas Rimbaud qui veut
le vent dans les cheveux
la mèche rebelle
les poumons de flanelle
et sous les semelles
les cailloux du Petit Poucet

N’est pas Rimbaud qui veut
le cœur volcan
la course en avant
la braise épaisse des sentiments
non tenus en laisse
sous la Grande Ourse

N’est pas Rimbaud qui veut
déchirant la nuit
comme feu follet
maigre marionnette
au milieu de la silhouette
des arbres noirs apeurés

N’est pas Rimbaud qui veut
dans un manteau de pluie
les mains dans les poches
et le cou raidi
sur lequel luisent les étoiles
tombées de la nuit

N’est pas Rimbaud qui veut
l’insolence du soleil
dans les salons obscurs
le talent à pleine figure
l’oiseau de bonne augure
ou mauvaise c’est pareil

N’est pas Rimbaud qui veut
avec un peu d’absinthe
pour oublier l’absence
dans le soir mûri

ou dans le soir pourri
des chaudes promenades

N’est pas Rimbaud qui veut
sur coin de table endormi
où les mots de la poésie
roulent et boulent
comme miettes saoules
pour chiens battus qui lèchent

N’est pas Rimbaud qui veut
l’éternel adolescent
à la montée de sang
et la poussée de sève
à la tête brûlée
aux canons de la beauté

N’est pas Rimbaud qui veut
à vouloir mourir
au champ d’amour
le destin fulgurant
sur un chemin d’errant
et le corps une carcasse

quand le ciel est joli
comme un ange.

TP

Commentaires

Non n'est pas Rimbaud qui veut mais au fond de tout cela est il nécessaire d'être Rimbaud pour offrir quelques rimes, mêmes inégales, à sa vie, à ses nuits ou à ses propres rêves. J'aime aussi ce texte car j'apprécie par dessus tout la spontanéité d'être soi! "Rainbow pour Rimbaud" est un livre magnifique de Jean Teulé!

Écrit par : alezandro | 08/03/2016

Les commentaires sont fermés.