Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2019

Verte Venise

WP_20190522_004.jpgAprès avoir publié plusieurs recueils de poèmes – Les flammes de la nuit (1991), Les jours sans bagages (2004), Terre d’envol (2010) – ainsi que des récits autobiographiques – Le mange-disque et autres souvenirs (2013) – Thierry Piet, prêtre depuis trois ans de la paroisse Sainte-Marie en Plaine et Marais vient de publier un recueil de poèmes, « Verte Venise », le 11e, illustré de photographies de Sylvain Ruelle.
Un regard contemplatif sur le marais « Ce n’est pas un recueil religieux mais un regard contemplatif sur le marais avec tous ses mystères ensevelis. Ça remonte au collège avec la conjugaison de plusieurs éléments. J’aime les beaux textes et la chanson française. Je mettais alors des paroles françaises sur les succès de l’époque. Mon professeur de français m’ayant suggéré de trouver ma musique intérieure, j’ai travaillé secrètement jusqu’à la terminale et un soir, j’ai osé organiser une veillée avec des textes à moi en y associant d’autres copains. »
« Sur les conseils d’une personne, j’ai ensuite pris contact avec des maisons d’édition et lorsque je suis arrivé aux Herbiers, j’ai créé avec trois amis les éditions Echo Optique qui ont trente ans cette année. Les premières années dont le but était de promouvoir les poèmes sous toutes leurs formes et mettre en avant de jeunes auteurs en associant à chacun une illustration. L’association a d’ailleurs ralenti l’édition au profit de l’atelier d’écriture qui existe toujours » confie Thierry Piet.
Associer texte et photo « Au bout de trois ans, ça peut paraître prétentieux mais dès la première année de mon arrivée en sud Vendée, j’ai écrit quelques textes. J’ai découvert ces endroits où j’aime retourner et l’an dernier, j’ai vraiment repris ce travail et abouti à une trentaine de textes. J’avais envie de faire quelque chose à deux voies en associant la photo au texte. C’est un peu nouveau car entre la documentation et le livre qui pour autant, n’est pas un livre touristique, ni religieux. Le marais est fait de surprises avec ce côté mystérieux lors des différentes saison. Dans tous les poèmes on peut trouver le fil conducteur qui est le promeneur ».
« Je souhaite que ce petit livre à la lecture duquel on ressent cet apaisement, accompagne tous ceux qui veulent découvrir le marais » conclut l’abbé Thierry Piet, qui a encore bon nombre de projets à l’étude.

Une dédicace est prévue, samedi 17 août, librairie « Florilège » à Fontenay-le-Comte de 10 h à 13 h.
 
La Nouvelle République du Centre Ouest. 14 août 2019

Écrire un commentaire