Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2021

Théo Curin (témoignage)

23/09/2021

La poésie, c'est quoi?

26/05/2021

Dabali

Un moment de grâce sur France 2 avec Rendez-vous en terre inconnue.

Vianney chante Dabali, chanson composée en terre des Afars.

Cap sur l'Ethiopie. En première partie sur France 2 jeudi 25 mai 2021, dans le cadre d'un nouveau numéro de "Rendez-vous en terre inconnue" produit par Adenium TV France, Raphaël de Casabianca a pris la direction de la dépression de Danakil, située au nord-est de l'Éthiopie. Pour l'accompagner dans son périple et rencontrer les autochtones, il a convaincu le chanteur Vianney. Tous deux ont fait la connaissance du peuple Afar, des nomades éleveurs, mais aussi bâtisseurs.

Un peuple qui vit à 150 mètres au-dessous du niveau de la mer, sur une faille hyper active, parcourue de volcans dans des conditions climatiques éprouvantes : il n'est en effet pas rare de voir le thermomètre y dépasser les 50 degrés. Raphaël de Casabianca et Vianney sont attendus dans la famille d'Humed, qui élève des chèvres et des dromadaires au milieu de ce désert minéral.

"Comme leurs ancêtres, depuis des générations, ils construisent des boyna : des points d'eau artificiels. Grâce à un ensemble de canalisations, les Afars réussissent à capter les vapeurs volcaniques émanant du sous-sol, pour en récupérer l'eau. Une véritable prouesse technique. Et l'une des clés de la survie dans cette région", décrit le communiqué de la chaîne, qui évoque les Afars comme "une des cultures les plus secrètes au monde".

Un beau témoignage, un bel échange, une ouverture...

30/03/2021

Etre poète

ouessant.jpg

Je considère qu'être poète est un métier, mais au sens de "remettre mille fois sur le métier". C'est une profession, au sens d'une profession de foi. L'un de mes recueils de poèmes s'appelle Le Jardin des tempêtes. J'ai trouvé cette expression à Ouessant. Elle désigne les jardins qui sont clôturés avec les épaves des bateaux ayant fait naufrage pendant des tempêtes. Elle correspond exactement à ce que je fais. Le jardin, c'est nous, et les tempêtes, c'est la vie. Je cherche à cultiver des fleurs pendant la tempête.

Yvon Le Men dans La Croix n°41965 du 26 mars 2021

23/02/2021

Témoignages sur le carême

Source: Le Catho de Service.

19/12/2020

Avec Jean Sulivan


Gabriel Ringlet présente l'ouvrage "Avec Jean Sulivan"