Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2019

Pire que nous-mêmes

bobin.jpg

Il n'y a rien de pire que nous-mêmes dans la vie. Nous-mêmes: avec la vanité de nos paroles, l'hypocrisie de nos silences, le tremblement de nos intérêts, la petite dent cariée de notre foi en la vie. Nous-mêmes. La force est sans cesse donnée et redonnée aux anges que nous ne sommes plus et qu'il nous faut redevenir si nous tenons à rester humains.

Christian Bobin: "Pierre,"  Gallimard   page 14

03/10/2019

Mystique de la soif

icone Samaritaine Puits 2000.jpgEn vérité je vous le dis : ce que vous ressentez quand vous crevez de soif, cultivez-le. Voilà l’élan mystique. Ce n’en est pas la métaphore. Quand on cesse d’avoir faim, cela s’appelle satiété. Quand on cesse d’être fatigué, cela s’appelle repos. Quand on cesse de souffrir, cela s’appelle réconfort. Cesser d’avoir soif ne s’appelle pas.

La langue dans sa sagesse a compris qu’il ne fallait pas créer d’antonyme à la soif. On peut étancher la soif et pourtant le mot étanchement n’existe pas.

Il y a des gens qui ne pensent pas être des mystiques. Ils se trompent. Il suffit d’avoir crevé de soif un moment pour accéder à ce statut. Et l’instant ineffable où l’assoiffé porte à ses lèvres un gobelet d’eau, c’est Dieu.

Amélie Nothomb dans « Soif » p 51-52  Albin Michel

26/09/2019

Automne

tilleul.JPG

Tout l'automne à la fin n'est plus qu'une tisane froide.

Francis Ponge

17:42 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

18/09/2019

Poésie

jeune-homme-assis-banc-au-bord-mer_.jpg

Il n'y a plus de solitude là où est la poésie.

Charles-Ferdinand Ramuz

00:00 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

07/08/2019

La beauté

part int.jpgMais qui se soucie aujourd'hui de la beauté?... Elle semble bel et bien morte sur les genoux d'un poète qui l'a un peu trop caressée... Cependant, seul ce qui est beau grandit l'homme, j'en suis convaincu, dans quelque domaine que ce soit. Les artistes qui l'oublient crèveront desséchés par le soleil et mangés par les sauterelles.

Réginald Gaillard dans "La partition intérieure"  p 168   éditions du Rocher

10/07/2019

Ciel

rai-de-lumiere.jpgQuand le ciel entre quelque part, il donne une valeur à l'insignifiant.

Pierre Adrian dans "Des âmes simples" coll Folio p 158.