Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2021

La prière des visages

Christ mille visages.jpg

La prière des visages

Père Yann Vagneux, m.e.p.

À chaque fois que je reviens en Inde, je suis saisi par le vertige de la multitude. Il faut dire que le pays compte presque un milliard trois cents millions d’habitants ! Cette terre offre une expérience fascinante de regards qui ne cessent de s’échanger, de sourires qui se répondent généreusement, de visages qui s’offrent, dévoilant furtivement un mystère plus grand.

Un livre à déchiffrer

Avec le temps, j’ai fait de la contemplation émerveillée de tous les visages une véritable prière. J’ai appris à m’approcher du secret qu’ils portent. Bien sûr, il en est qui, à force d’artifices, ne laissent plus rien filtrer de vraiment personnel. D’autres qui essayent de masquer de trop grandes souffrances. Mais il est aussi des visages qui s’offrent tout simplement dans leur joie de vivre ou leurs épreuves intimes. Il est des visages que le temps a burinés et d’autres qui parlent déjà du ciel… Chaque visage est un livre à déchiffrer pour découvrir en lui le reflet d’une personne incomparable. Chaque visage est une interpellation, un « je vous en prie » qui transforme justement sa vision en prière.

Il faut demander ici l’assistance de l’Esprit – lui qui « assoupli[t] ce qui est raide » et « réchauffe ce qui est froid » – pour ne jamais être indifférent en présence d’autrui. En effet, seul l’Esprit peut nous sortir des prisons de notre autisme spirituel. Lui seul, en rendant le cœur liquide, peut faire voler en éclat nos égoïsmes afin d’accueillir la présence unique de ceux qui nous entourent. Alors, comme le disait de façon impressionnante une homélie antique, nous pouvons éprouver tout à la fois une véritable compassion en étant « comme plongés dans le deuil et l’affliction pour le genre humain » (Homélie du ive siècle) et une joie sans mélange en étant joyeux avec ceux qui sont dans la joie (Rm 12, 15). Ainsi nos glaciales solitudes peuvent-elles s’emplir de la présence de tout un monde avec lequel nous marchons main dans la main.

Comme une prière de mère

Accueillir ainsi chaque visage donne à notre prière un poids d’humanité sans lequel elle risquerait de s’étioler ou de tourner en rond. Nous désirons présenter au Père chaque vie, chaque bonheur, chaque souffrance. Qui que nous soyons, nous sommes appelés à intercéder sans fin en faveur de toute l’humanité. Certes, Dieu n’a pas besoin que nous lui donnions des nouvelles d’ici-bas, mais il a voulu que notre cœur ressemble à celui de son Fils, lui l’unique prêtre qui ne cesse de faire monter le cri du monde au cœur du ciel. Plus encore, nous découvrons que toutes nos vies sont entrelacées dans le mystère de la communion des saints, où « chacun est porté par d’invisibles prières et sacrifices, s’est nourri d’innombrables dons d’amour, est incessamment fortifié et tenu debout par des soutiens divers » (Hans Urs von Balthasar).

La prière des visages n’a pas besoin de grands mots ni de formules très élaborées. Elle ne nécessite même pas d’oratoires silencieux. Elle se fait sur-le-champ lorsque nous entrons en présence de quelqu’un et que nous ne nous dérobons pas à notre semblable (cf. Is 58, 7). Pour paraphraser Thérèse de Lisieux, la prière sur les visages est non seulement « un élan du cœur » et « un simple regard jeté vers le ciel » mais aussi le regard d’une mère dont les entrailles savent deviner immédiatement ce que vivent ses enfants et qui présente ensuite chacun d’eux à Dieu.

Puisse celui qui connaît toutes choses trouver d’innombrables visages lorsqu’il sondera nos cœurs ! Il est écrit que les cœurs purs sont bienheureux car ils verront Dieu (cf. Mt 5, 8). Mais les cœurs purs sont aussi ceux qui se laissent interpeller par chaque visage d’homme qui mystérieusement porte la présence du Bien-Aimé : « Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! » (Mt 25, 35-36). Ainsi la prière des visages mûrit-elle en une féconde vie chrétienne au service du prochain. Tel est le critère de son authenticité.

Le père Yann Vagneux est prêtre des Missions étrangères de Paris à Bénarès, en Inde.

00:00 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)

15/08/2021

Assomption de Marie

10/05/2021

Rogations

rogations.JPG

Les trois jours qui précèdent l'Ascension sont des jours où l'on peut demander au Seigneur un temps favorable et de bénir les récoltes qui viendront.

Cette année, ces jours sont aussi ceux des saints de glace.

Textes de la Parole de Dieu pour le temps des rogations.

Livre de la Genèse, 1, 1.11-12

Au commencement, quand Dieu créa le ciel et la terre, il dit : « Que la terre produise l’herbe, la plante qui porte sa semence, et l’arbre à fruit qui donne, selon son espèce, le fruit qui porte la semence ». Et ce fut ainsi. La terre    produisit l’herbe, la plante qui porte sa semence, selon son espèce, et l’arbre qui donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. Et Dieu vit que cela était bon.

Psaume 103

Bénis le Seigneur, ô mon âme ; Seigneur mon Dieu, tu es si grand ! La terre se rassasie du fruit de tes œuvres ; tu fais pousser les prairies pour les troupeaux et les champs pour l’homme qui travaille. De la terre il tire sa nourriture : le vin qui réjouit le cœur de l’homme, l’huile qui adoucit son visage, et le pain qui fortifie le cœur de l’homme. Bénis le Seigneur ô mon âme !

02/04/2021

Vendredi Saint

28/02/2021

Transfiguration

00:00 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)

21/02/2021

Quarante jours

Careme-40-jours.jpg

Quarante jours
pour faire le tri,
pour se délester de ce qui est inutile
comme lorsqu’il faut traverser un désert,

Quarante jours
pour ne plus se contenter
de ’’juste comme il faut’’
pour sortir du strict minimum,

Quarante jours
pour éduquer le coeur et aimer,
apprendre à aimer, d’une façon neuve,
à la manière des premiers jours,

pour éduquer l’esprit,
l’arracher à ses obsessions, à ses idées reçues,
et l’ouvrir à la nouveauté,

pour éduquer le regard à dépasser
l’usure à travers l’écran
des masques et des apparences,

Quarante jours
pour marcher à un autre rythme,
pour changer de style, pour faire le ménage,
pour se purifier,

Quarante jours
pour regarder les autres, pour regarder Dieu,
pour écouter la Parole du Christ et la laisser faire
son oeuvre de redressement au secret de nos désirs,

Quarante jours pour être transfiguré,
Quarante jours pour grandir avec l’Evangile,
Quarante jours pour apprendre à vivre !

(Site PortstNicolas)

00:00 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)