Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2020

Jeudi Saint

05/04/2020

Rameaux

Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route.  Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! » (Matthieu 21, 8-9)

Cette année, pas de processions dans nos rues, pas d’acclamations non plus, ni même à nos fenêtres et balcons… Personne ne passe, pas même Jésus, à moins qu’il ne soit en cet homme qui porte un masque et qui s’en va acheter son pain, sa brioche de Pâques, à moins qu’il ne soit dans cette personne souffrante à laquelle je pense tous les jours, à moins qu’il ne soit présent en tous ceux qui accompagnent, soignent et guérissent avec compétence ou avec une simple parole au téléphone, par courriel.

Aujourd’hui, nous allons agiter nos rameaux dans nos maisons en union avec tous les chrétiens du monde tandis que d’autres portent du bois bien plus lourd, des croix bien plus lourdes (santé défaillante, perte de l’emploi, salaire diminué, solitude mal assumée, isolement catastrophique…)

Cette année, la célébration que nous ne pouvons pas vivre physiquement avec nos frères en Christ, nous la vivons dans notre chair en communion avec la terre entière ; nos vies tendues vers la fin du confinement disent notre espérance, cette résurrection que nous aimerons, cette résurrection qui nous donnera un avant-goût de ce que nous vivrons dans le Royaume, dans la Pâque éternelle.

rameaux.jpg

Rameau, petit rameau,
Acclame Jésus,
Marcheur de l'Amour,
Espérance pour nos vies,
Apaisement des cœurs,
Unité des chrétiens.

 

Hosanna ! que ma prière monte jusqu’à toi 

pour tous ceux qui souffrent

pour tous ceux qui soignent

pour tous ceux qui espèrent !

 

Loué sois-tu

et prends pitié de nous !

 

TP

04/04/2020

Psaume pour les soignants

psaume-pour-les-soignants.jpg

03/04/2020

Miserere

miserere.jpg

Psaume : 50

3 Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
4 Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

5 Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
6 Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
7 Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

8 Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
9 Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

10 Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
11 Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

12 Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
13 Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

14 Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
15 Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

16 Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.
17 Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.

18 Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
19 Le sacrifice qui plaît à Dieu,
   c’est un esprit brisé ; *
tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
   un cœur brisé et broyé.

20 Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
21 Alors tu accepteras de justes sacrifices,
   oblations et holocaustes ; *
alors on offrira des taureaux sur ton autel.

02/04/2020

Psaume 90

Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut

et repose à l’ombre du Puissant,

je dis au Seigneur : « Mon refuge,

mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

 

C’est lui qui te sauve des filets du chasseur

et de la peste maléfique ; *

il te couvre et te protège.

Tu trouves sous son aile un refuge :

sa fidélité est une armure, un bouclier.

 

Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,

ni la flèche qui vole au grand jour,

ni la peste qui rôde dans le noir,

ni le fléau qui frappe à midi.

 

Qu’il en tombe mille à tes côtés, +

    qu’il en tombe dix mille à ta droite, *

    toi, tu restes hors d’atteinte.

 

Il suffit que tu ouvres les yeux,

tu verras le salaire du méchant.

Oui, le Seigneur est ton refuge ;

tu as fait du Très-Haut ta forteresse.

 

Le malheur ne pourra te toucher,

ni le danger, approcher de ta demeure :

il donne mission à ses anges

de te garder sur tous tes chemins.

 

Ils te porteront sur leurs mains

pour que ton pied ne heurte les pierres ;

tu marcheras sur la vipère et le scorpion,

tu écraseras le lion et le Dragon.

 

« Puisqu’il s’attache à moi, je le délivre ;

je le défends, car il connaît mon nom.

Il m’appelle, et moi, je lui réponds ;

je suis avec lui dans son épreuve.

 

« Je veux le libérer, le glorifier ; +

    de longs jours, je veux le rassasier, *

    et je ferai qu’il voie mon salut. »

 

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit

pour les siècles des siècles. Amen !

01/04/2020

Chant de berger

berger.jpg

 

Notre Père qui es aux cieux

regarde ton troupeau, qu'il reste entier et tien.

Que la propriété soit sauve

sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui les pâtures de demain,

ramène l'égarée et nous te l'offrirons

et ne permets pas les guets-apens

mais sauve-nous des loups, et ainsi soit-il.

 

Erri de Luca

"Chant de bergers "