Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2017

Hymne à l'Esprit Saint

esprit de pentecote.jpg

Esprit du Christ ressuscité, Saint-Esprit,
si nous savions ce que nous pouvons te demander pour prier comme il faut !
Mais voilà que les balbutiements de notre prière
passent par le creuset de notre pauvreté, de notre petite foi.
Alors toi, le Dieu vivant,
tu entres dans notre âme de pauvre,
tu entres dans notre faiblesse,
et tu lis dans nos cœurs,
nos intentions authentiques.
Et ton esprit vient au-dedans de nous.
Il veut exprimer l’inexprimable
à travers d’humbles paroles,
et des soupirs, et des silences.
Et tu nous dis :
« Ne te préoccupe de rien,

Ne t’inquiète pas
de ton peu de capacité à prier.

sache-le, dans une attente priante,
j’ai déjà ouvert le chemin ».
Frère Roger de Taizé

00:01 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)

29/05/2017

Esprit de notre confirmation

esprit st.jpg

Esprit de notre confirmation,
toi qui as fait des apôtres, craintifs et timorés,
des témoins audacieux de la Résurrection,
viens féconder et ’’confirmer’’
les semences de la foi de chaque baptisé.
Que nous ayons, à temps et à contretemps,
le courage de sortir de nos cénacles fermés
de dépasser nos peurs et nos lâchetés,
pour crier au monde : Christ est vivant !

Esprit de notre confirmation,
toi, l’Eau vive qui jaillit en notre coeur,
abreuve et avive notre soif intérieure,
creuse notre désir à la mesure du désir de Dieu,
’’confirme’’ notre volonté et affermis nos pas
sur les traces du Christ Seigneur.

Esprit de notre confirmation,
toi qui as donné aux pêcheurs de Galilée,
encore tout bouleversés par le scandale de la Croix,
la force de témoigner de la victoire du Ressuscité,
’’confirme’’ notre coeur, notre intelligence et nos choix
afin que, malgré nos faiblesses, nous puissions poursuivre
leur mission.

Esprit de notre confirmation,
ouvre notre prière,
habite nos silences,
sois notre vigilance et notre assurance,
le souffle de nos combats,
le rempart de nos peurs
notre discernement,
le repos de nos labeurs.

Brûle notre coeur du feu de l’amour,
élargis notre horizon,
entraîne-nous chaque jour
un peu plus loin, vers la Terre des vivants !

 

21:00 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)

19/04/2017

Où donc verra-t-on le Christ?

Christ-aux-1000-visages.jpg

Où donc verra-t-on le Christ
sinon à travers des communautés rassemblées
pour célébrer sa mort et sa Résurrection
et la joie qui en jaillit pour le monde ?

Où donc entendra-t-on le Christ
sinon à travers des communautés
qui annoncent sa parole de libération
à travers des actes de pardon et de paix ?

Où donc brillera le visage du Christ
sinon à travers des communautés
vivant concrètement selon son Esprit
et pratiquant chaque jour son Evangile ?

Seigneur Jésus,
envoie-nous sur les chemins quotidiens !
Envoie-nous donner notre bienveillance,
accorder notre attention,
engager notre solidarité,
travailler pour la dignité,
prendre du temps pour la prière, et qu'ainsi
à travers notre existence menée selon l'Evangile,
apparaisse le Visage du Christ
pour nos frères de ce temps !

Une chrétienne

13/04/2017

Jeudi Saint

p144im1.jpg

Arcabas: "Le lavement des pieds"

 

Tu as donné Ta vie,
Comme du pain posé sur la table,
Mis en morceaux et distribué
Pour que chacun, tendant la main et le cœur,
Puisse en recevoir et s’en nourrir.

Tu as donné Ta vie,
Comme du vin versé dans la coupe
Et offert pour que chacun,
Tendant les lèvres et le cœur,
Puisse en prendre et s’en réjouir.

Tu as tout livré,
Seigneur Jésus,
Et dans Ta vie donnée
Comme du pain,
Comme du vin,
Le monde entier peut goûter
L’amour de Dieu
Multiplié sans compter
Pour tous les enfants de la terre !

Nous voici Seigneur,
Tendant vers Toi
Nos mains et nos cœurs !

Charles Singer

12:00 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)

10/04/2017

Du désert au jardin

dépression.png

(au retraitant de passage, monastère de Prailles)

 

c’est venu malgré toi

et tu ne sais pourquoi

 

tu ressembles à un chien battu

t’excusant presque d’exister

 

la vie t’a cassé un matin

et les éclats te font mal

 

tu ne vis plus à l’unisson

le silence te prend la tête

tu cherches le diapason du ciel

 

écoute la petite musique

la source intérieure

le coucou qui te dit bonjour

entre deux averses

 

ce que tu traverses

est un désert

où personne ne peut entrer

 

sinon Celui

-et tu le sais-

qui en fera un jardin

 

où pousseront

les fleurs de ta guérison

 

TP

07/04/2017

Psaume de tous mes temps

psaumes.jpg

Tourné vers toi, je t'expose ma charge :
par ta lumière, allège-la !
Puisque mon temps n'est pas achevé à son terme,
mon histoire à son dénouement,
Puisqu'à toute vie pour sa mort,
tu découvres ton avenir,
A mesure que je le dépense,
ton héritage peut grandir.
Oui, je le crois, mais aide ma parole,
serre-la sur la tienne pour la protéger.
Car sans toi ma défaite est irrévocable,
je me détacherai, la désertion me tentera.
Lorsque je fus noué dans le sein de ma mère,
ne me formais-tu pas pour l'alliance avec toi ?
Et quand d'autres noeuds se dénouèrent,
ne m'as-tu pas greffé sur celui de la vie ?
Tu n'es pas Dieu à bloquer ses approches,
mais qui veut te prendre est saisi.
Et que puis-je ajouter à ton nom de Seigneur ?
Des mots, des inflexions, tout l'inutile de ma voix.
Mon Dieu, tu n'es pas un Dieu triste,
ta nuit brûle de joie.

Patrice de La Tour du Pin (1911-1975)
Paris, Gallimard, 1974
et in "Psaume d'un troisième temps", 1970-1972, © Ed. du Cerf