Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2019

Emmaüs

Emmaus_Barth.jpg

Jésus, qui m'as brûlé le cœur
Au carrefour des Écritures,
Ne permets pas que leur blessure
En moi se ferme :
Tourne mes sens à l'intérieur.
Force mes pas à l'aventure,
Pour que le feu de ton bonheur
À d'autres prenne !

La Table où tu voulus t'asseoir,
Pour la fraction qui te révèle,
Je la revois : elle étincelle
De toi, seul Maître !
Fais que je sorte dans le soir
Où trop des miens sont sans nouvelle,
Et par ton nom dans mon regard,
Fais-toi connaître !

Leurs yeux ne t'ont jamais trouvé,
Tu n'entres plus dans leur auberge,
Et chacun dit : " Où donc irai-je
Si Dieu me manque ? "
Mais ton printemps s'est réveillé
Dans mes sarments à bout de sève,
Pour que je sois cet étranger
Brûlant de Pâques !

 

Hymne pascale de Didier Rimaud

12/05/2019

Le bon Berger

Daniel Darc

30/04/2019

je cherche le visage

28/04/2019

Je suis ton enfant prodigue

rembrandt.jpg

Enfant prodigue, fils ingrat, j’ai rompu la relation avec Toi, mon Père.
J’ai voulu faire ma vie tout seul !
Inventer mon bonheur loin de Toi !
Je n’avais pas compris la gratuité de Ton Amour qui était ma maison, ma richesse et ma vie.
J’ai voulu prendre l’héritage, tout de suite, pour moi tout seul.
J’ai raflé tes dons comme un dû, aveugle et inconscient que j’étais.
Tu ne m’as rien dit, Seigneur.
Tu m’as laissé partir vers le pays lointain de mon rêve, où j’ai gaspillé tous tes biens.
Cette parcelle de vie, cette parcelle d’Amour, je les ai dilapidées égoïstement, goulûment, bêtement.
Et, quand j’ai eu tout dépensé, une grande famine est survenue dans mon cœur.
Le pêché est le pays de la faim et de l’ennui, du dégoût et de la privation.
Déçu, inassouvi, j’ai refermé les mains sur du vide.
Je suis rentré en moi-même, j’ai eu soif d’autre chose, je me suis souvenu de ta maison, j’ai décidé de me lever et de revenir.
Tu m’aperçois de loin ;
Tu m’attends depuis si longtemps au carrefour de mes chemins !
Tu cours vers moi.
Tu m’enfouis dans tes larges épaules.
Tu es plus ému que moi.
Tu ne me poses aucune question sur mon passé.
Tu sais.
Tu sais que ton enfant a mal.
Tu sais quelle amère expérience je viens de faire.
Tu me donnes un habit neuf, des sandales neuves.
Tu ajoutes simplement un couvert à la table familiale.
Tu dis mangeons, faisons la fête mon enfant est revenu !
Merci, mon Père, ma Maison, mon Amour, ma Vie.
Je n’oublierai jamais que Tu n’as pas voulu l’humiliation de ton fils
car tu veux qu’il vive !

00:00 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)

23/04/2019

Prière pascale

Paques.jpg

Il y a une fissure par laquelle perce le jour,

Il y a dans le temps une fracture qui nous libère,

Il y a le vent qui se lève et qui vient du tombeau,

Il y a le large qui s’offre à notre advenir.

Parce que l’Homme-Jésus n’est plus là

Parce que ce qui était scellé est ouvert,

Parce que femmes et anges se sont rencontrés,

A l’opposé de la visite que fit l’ange à la femme.

Je ne sais rien dire de la résurrection de Jésus,

Que le cheminement de nos pas de tristesse,

Sur les routes du monde qui vont à Emmaüs,

Où nos vies sont brisées en des miettes de joie.

La résurrection de Jésus est un secret,

Que nous avons à vivre plus qu’à dire,

Elle traverse toutes nos morts

Et ressuscite tous nos bonheurs.

Elle est éternité au cœur de nos tendresses,

Elle est l’avers de nos fragilités,

Elle est pour nous et non pour Dieu,

Elle est pour l’homme qui a peur de la mort.

 

Jacques Mortier

00:00 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)

21/04/2019

Alléluia Il est Vivant!

alleluia.jpg

Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. (Ac 10,39)

Dans un résumé très condensé, l’Apôtre Pierre raconte la vie de Jésus. Dieu était avec lui, dit –il à Césarée chez un centurion de l’armée romaine. Ce discours, quelques semaines après la résurrection de son maître montre bien le chemin de foi qu’il a parcouru. Au tombeau vide, il a constaté, mais il n’a pas eu l’expression de foi aussi spontanée que celle de Jean qui a toute de suite compris.

Si Dieu a ressuscité Jésus d’entre les morts, il a aussi ressuscité la foi de Pierre, il lui fait faire une relecture de ses trois années passées avec lui, l’Emmanuel, le Dieu avec lui et avec nous. La résurrection éclaire, illumine, donne à comprendre tous les événements, les paroles, les gestes et même la mort de son ami.

Pierre devient le témoin éclairé. A sa suite, il y en aura beaucoup d’autres à porter le flambeau, à passer le relais. Chaque jour que nous vivons doit être un jour de fête et de joie, un jour de témoignage, car la mort est vaincue. Dieu est toujours avec nous par la présence de son Fils ressuscité à nos côtés. Que nos attitudes, paroles et vie tout entière soient porteuses de cette joie.   TP