Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2016

Tu crois en moi

Grégory Turpin: Tu crois en moi (2016)

09/09/2016

Rendre grâce

Paru dans le bulletin paroissial:

equipe.jpgSouvenez-vous, la paroisse St Joseph avait écrit, il y a longtemps déjà, un Livre des Merveilles pour une fête diocésaine. A ce livre nous pourrions ajouter d’autres pages pour les dix années que nous avons passées ensemble.

Oui, je rends grâce pour la réflexion et la mise en place des communautés chrétiennes de proximité avec pour chacune d’elles une équipe d’animation dont les membres ont dit oui pour un tel engagement. Je rends grâce pour ces autres personnes qui ont été appelées et qui ont accepté de se former pour conduire les sépultures. Je rends grâce pour tous les grands rassemblements vécus ensemble qui ont contribué à faire paroisse et ainsi à tisser des liens entre communautés, je pense surtout aux fêtes de paroisse, aux assemblées générales, aux concours de belote… mais aussi au spectacle « Vivons-le » qui nous a permis de redécouvrir les Actes des Apôtres dans l’élan missionnaire du Synode diocésain.

Je dis un merci particulier à l’équipe pastorale, notamment aux abbés Bernard Giraud et Raymond Gilbert, au diacre Jean-Michel Chapleau, aux lemes Joëlle Prouteau et Marie-Andrée Poirier et à tous les autres qui m’ont appris à devenir curé au milieu de vous et pour vous.

Merci aussi pour tous les moments de partage vécus au cours d’un repas dans vos familles ou au cours  de rencontres de mouvements ou de services. Merci pour les joies et les peines partagées avec vous.

Merci à vous les personnes âgées, les malades et au SEM qui vous accompagne… auprès de vous j’ai beaucoup appris. Et merci à vous les enfants et à vos parents pour les matinées du dimanche, les messes de famille, les catéchistes et enseignants.

Je n’oublie pas les moments plus difficiles liés à la lourdeur de la charge… tout cela je l’offre aussi.

Je pars confiant. Quand un prêtre s’en va, ce n’est pas pour abandonner une communauté qu’il a appris à connaître et à aimer, c‘est pour laisser au Christ la possibilité d’appeler quelqu’un d’autre pour que par lui le Souffle de l’Esprit mette au cœur d’une paroisse des énergies nouvelles.

Croyez-moi, je pars, mais je ne suis pas inquiet La mission continue. Il y a encore plein de belles choses à vivre et il y a parmi vous plein de bonnes volontés pour les réaliser.

TP

04/09/2016

Je t'aime tel que tu es

mere-teresa.jpg

Voici que je me tiens à la porte et que je frappe.
C'est vrai ! Je me tiens à la porte de ton coeur, jour et nuit.
Même quand tu ne m'écoutes pas, même quand tu doutes que ce puisse être Moi, c'est Moi qui suis là.
J'attends le moindre petit signe de réponse de ta part, le plus léger murmure d'invitation, qui me permettra d'entrer chez toi.
Je veux que tu saches que chaque fois que tu m'inviteras, je vais réellement venir.
Je serai toujours là, sans faute. Silencieux et invisible, je viens, mais avec l'infini pouvoir de mon amour.
Je viens avec ma miséricorde, avec mon désir de te pardonner, de te guérir, avec tout l'amour que j'ai pour toi ;
Un amour au-delà de toute compréhension, un amour où chaque battement du coeur est celui que j'ai reçu du Père même.
Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimé.
Je viens, assoiffé de te consoler, de te donner ma force, de te relever, de t'unir à moi, dans toutes mes blessures.
Je vais t'apporter ma lumière. Je viens écarter les ténèbres et les doutes de ton coeur. Je viens avec mon pouvoir capable de te porter toi-même et de porter tous tes fardeaux.
Je viens avec ma grâce pour toucher ton coeur et transformer ta vie.
Je viens avec ma paix, qui va apporter le calme et la sérénité à ton âme.
Je connais tout de toi. Même les cheveux de ta tête, je les ai tous comptés.
Rien de ta vie est sans importance à mes yeux.
Je connais chacun de tes problèmes, de tes besoins, des tes soucis.
Oui, je connais tous tes péchés, mais je te le redis une fois encore : Je t'aime, non pas pour ce que tu as fait, non pas pour ce que tu n'as pas fait.
Je t'aime pour toi même, pour la beauté et la dignité que mon Père t'a données en te créant à son image et à sa ressemblance.
C'est une dignité que tu as peut-être souvent oubliée, une beauté que tu as souvent ternie par le péché, mais je t'aime tel que tu es.

Mère Teresa

19/08/2016

Prière du matin

priere.jpg

Le soleil se lève,

Merci Seigneur pour cette nouvelle journée que Tu nous offres.

Bénis en ce jour ceux que j'aime, ceux qui partent travailler.

Donne-leur courage et force.

Que Ton Esprit-Saint nous éclaire

afin que nous puissions tous discerner le bien et le mal

et faire ce que Tu attends de nous.

Donne-nous un cœur simple et pur comme celui d'un enfant

pour rechercher ce qui vrai et ce qui bon

Aujourd'hui et tous les jours de notre vie.

Amen

00:00 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (1)

09/08/2016

Edith Stein

edith-stein.jpg

Qui es-tu, douce lumière qui m’inondes
Et illumines l’obscurité de mon coeur ?
Tu me conduis par la main comme une mère,
Et si Tu me lâchais, je ne saurais faire un pas de plus.
Tu es l’espace qui enveloppe mon être et le garde en lui,
Abandonné de Toi, il tomberait dans l’abîme du néant
dont Tu me tiras pour m’élever à la lumière.
Toi, plus proche de moi que je ne le suis de moi-même,
Plus intérieur que mon être le plus intime
Et pourtant insaisissable et inouï.
Surprenant tout nom
ESPRIT SAINT, AMOUR ÉTERNEL.

N’es-tu pas la douce manne
qui déborde du coeur du Fils
Dans mon coeur, Nourriture des anges et des bienheureux ?
Lui qui s’éleva de la mort à une vie nouvelle
m’a éveillée aussi du sommeil de la mort
à une vie nouvelle et me donne vie nouvelle jour après jour.
Sa plénitude viendra un jour m’inonder,
Vie de Ta vie, oui Toi-même
ESPRIT SAINT, VIE ÉTERNELLE.

Es-tu le rayon qui jaillit du trône du juge éternel
Et fait irruption dans la nuit de l’âme,
Qui jamais ne se connut elle-même ?
Miséricordieux, impitoyable, il pénètre les replis cachés.
Effrayée à la vue d’elle-même,
Elle est saisie d’une crainte sacrée,
Le commencement de cette sagesse,
Qui nous vient d’en haut et nous ancre solidement dans les hauteurs
Par Ton action qui nous crée à neuf,
ESPRIT SAINT, RAYON QUI PÉNÈTRE TOUT.

Es-Tu la plénitude de l’esprit et de la force
Par laquelle l’Agneau délie les sceaux
De l’éternel dessein de Dieu ?
Envoyés par Toi, les messagers du jugement chevauchent de par le monde
Et séparent d’un glaive acéré
Le royaume de la lumière du royaume de la nuit.
Alors le ciel devient nouveau et nouvelle la terre
Et tout vient à sa juste place Sous ton souffle
ESPRIT SAINT, FORCE VICTORIEUSE.

Es-Tu le maître qui édifie la cathédrale éternelle,
Qui de la terre s’élève dans les cieux ?
Vivifiées par Toi, les colonnes s’enlacent bien haut
Et se dressent à jamais inébranlables.
Marquées du nom éternel de Dieu,
Elles se haussent dans la lumière
Et portent la coupole puissante
Qui couronne la cathédrale sacrée,
Ton oeuvre qui embrasse le monde,
ESPRIT SAINT, MAIN DE DIEU QUI FAÇONNE.

Est-ce Toi qui créas le miroir clair
Tout proche du trône du Très-Haut,
Pareil à une mer de cristal,
Où la divinité se contemple avec amour ?
Tu Te penches sur la plus belle oeuvre de ta création,
Reflet lumineux de Ton propre rayonnement
Et de tous les êtres, pure beauté Unie à la figure aimable De la Vierge,
Ton épouse immaculée
ESPRIT SAINT, CRÉATEUR DE L’UNIVERS.

Es-tu le doux cantique d’amour et de crainte sacrée
Qui retentit près du trône de La Trinité,
Qui marie en lui le son pur de tous les êtres ?
Harmonie qui assemble les membres à la Tête,
Et se répand plein d’allégresse,
Libre de toute entrave dans Ton jaillissement
ESPRIT SAINT, ALLÉGRESSE ÉTERNELLE

Prière écrite pour la Pentecôte 1937

Edith Stein (Soeur Thérèse-Bénédicte de la Croix, dont c'est la fête aujourd'hui.

28/07/2016

A mon frère

hamel.jpg

Prière pour la Paix
(Initiative « Religieux allemands pour la Paix »)

Dieu, Tu es le Dieu de la Vie, et tu veux que nous ayons la vie en abondance dans ta création.
Nous venons à toi, plein de peur, embarrassés et impuissants face à la violence autour de nous et en nous.
Convertis nos cœurs pour que nous soyons des hommes qui portent ta paix en monde.
Bénis, avec ton Esprit d’imagination créative et de patience, tous ceux qui marchent avec nous sur le chemin, vers ton royaume de Paix.
Envoie ton Esprit dans les cœurs de ceux qui sont pris dans la toile de la violence – en tant qu’auteurs ou victimes – et ne nous laisses jamais abandonner la recherche de dialogue avec eux.
Tu es notre Père et tu nous as montré en notre Frère Jésus Christ, comment nous pouvons vaincre la violence et instaurer la paix.