Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2020

King of the world

Il y a 40 ans sortait l'album "King of the world" de Sheila B. Devotion sur lequel se trouve notamment "Spacer", sorti en 45t à l'automne 1979.

Ecrit et produit par Nile Rodgers et Bernard Edwards (Chic Organisation).

On dit que David Bowie découvrant Spacer fait appel aux compositeurs qui lui composeront l'année suivante "Let's dance". Et Madonna aura son "Like a virgin".

King.jpg

L'album

 

Le clip officiel (1980)

sheila-and-b-devotion-king-of-the-world-carrere.jpg

Le 45 tours

Sheila et Nile Rodgers

40ème anniversaire

 

07/06/2020

Bonne fête , Maman!

Fête-des-Mères-.png

Une chanson que Roméo chantait enfant en 1973.

Ici en 2016

03/06/2020

Les tee-shirts, les slips et les livres

lire.jpg

Depuis le 11 mai, les Français ont donc retrouvé le chemin des magasins, enfin autorisés à rouvrir leurs portes. La vérité oblige à dire qu’ils ne sont pas franchement atteints par la fièvre acheteuse : on note, en gros, une baisse de 20 à 30 % par rapport à l’avant-confinement. Mais enfin même s’ils achètent moins, ils achètent. Et qu’achètent-ils en priorité ? Eh bien, selon une enquête du Monde, des trucs et des machins pour le bricolage, des vélos, des congélateurs, des lave-vaisselle, des tee-shirts, des slips, des shorts. Et des livres.

Le patron d’une enseigne d’habillement résume ainsi la situation : « Les clients sont revenus pour des achats de besoin, pas pour des achats plaisir. » Bon pour les tee-shirts, les slips et les shorts, c’est sans doute vrai. Ce qui m’intrigue, ce sont les livres, dont les ventes s’envolent. « Achats de besoin » ou « achats plaisir », les livres ? Les deux, mon général. Car enfin, de quoi a-t-on le plus besoin ? De tee-shirts, de slips et de shorts, ou bien de livres ?

À la limite, on peut parfaitement vivre sans tee-shirts, sans slips et sans shorts. Disons que ce n’est pas une urgence vitale. Alors que les livres, si. Imaginez un monde sans plus aucune librairie, donc sans plus aucun livre : c’est la mort. Comme disait le titre d’une émission de Pierre Dumayet : « Lire, c’est vivre. » Mais c’est aussi du plaisir. Et quel plaisir ! Résumons-nous : plaisir de lire, plaisir de vivre. Avec ou sans tee-shirt.

Alain Rémond - Billet dans La Croix du 29 mai 2020

28/05/2020

Hommage à Guy Bedos

Gur Bedos vient de nous quitter à 85 ans.

Ici, son sketch le plus célèbre "la Drague" en 1973.

26/05/2020

Hommage à Jean-Loup Dabadie

 
Quand j'étais gosse, haut comme trois pommes,
J'parlais bien fort pour être un homme
J'disais, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS

C'était l'début, c'était l'printemps
Mais quand j'ai eu mes 18 ans
J'ai dit, JE SAIS, ça y est, cette fois JE SAIS

Et aujourd'hui, les jours où je m'retourne
J'regarde la terre où j'ai quand même fait les 100 pas
Et je n'sais toujours pas comment elle tourne !

Vers 25 ans, j'savais tout : l'amour, les roses, la vie, les sous
Tiens oui l'amour ! J'en avais fait tout le tour !


Et heureusement, comme les copains, j'avais pas mangé tout mon pain :
Au milieu de ma vie, j'ai encore appris.
C'que j'ai appris, ça tient en trois, quatre mots :

"Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau,
j'peux pas mieux dire, il fait très beau !

C'est encore ce qui m'étonne dans la vie,
Moi qui suis à l'automne de ma vie
On oublie tant de soirs de tristesse
Mais jamais un matin de tendresse !

Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire JE SAIS
Seulement, plus je cherchais, et puis moins j' savais
 


Il y a 60 coups qui ont sonné à l'horloge0
Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j'm'interroge ?

Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS !

La vie, l'amour, l'argent, les amis et les roses
On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le SAIS... !
 
 
Paroles de Jean-Loup Dabadie

 

 
 

22/05/2020

Réflexions poétiques

Quelques citations du poète et diplomate libanais, Salah Stétié, décédé le 20 mai à 90 ans:

stétié.jpg

Chacun de sa larme secrète arrose une fleur connue de lui seul.

Homme: un improbable qui rêve d'un impossible.

Avant et après l'oubli, il y a un long crépuscule qui est la vie.