Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2017

Souviens-toi

 

cimetiere.jpg

Seigneur,

souviens-toi aussi de nos frères

qui se sont endormis

dans l'espérance de la résurrection,

et de tous les hommes qui ont quitté cette vie :

reçois-les dans ta lumière, auprès de toi.

31/10/2017

Prière pour la Toussaint

toussaint.jpg


  • Heureux les pauvres de cœur,  le Royaume des cieux est à eux ! Seigneur, montre-nous les limites de notre condition humaine ; que les dirigeants des grandes nations prennent conscience des conséquences de leurs décisions pour la société humaine !
  • Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Seigneur, que ta douceur règne dans le cœur de tout homme ! Donne des capacités d’écoute et de négociation aux acteurs des conflits sur notre terre !
  • Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Seigneur, essuie les larmes de ceux qui sont en deuil ou dans l’épreuve ! Que les malades et les personnes seules, isolées puissent recevoir des visites de leurs proches !
  • Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Seigneur, éclaire tous ceux qui ont le pouvoir de faire évoluer la législation dans notre société ! Que les opprimés, les prisonniers retrouvent toute leur dignité humaine !
  • Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! Seigneur, apprends-nous à savoir pardonner ! Que la grâce de ton pardon abonde sur les victimes de l’injustice sociale, ainsi que sur celles de la guerre ! Donne aux femmes humiliées, tabassées, torturées de se retrouver debout et dignes !
  • Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu. Seigneur, change nos regards sur nos frères ; que nous acceptions la différence entre nous, donne-nous de nous épanouir comme tu le souhaites ! Que ta lumière et ton amour transforment nos cœurs jour après jour.
  • Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! Seigneur, que la haine n’ait pas son dernier mot sur notre terre ! Que chacun, chacune cherche sans cesse à dialoguer pour mieux se comprendre afin de bâtir une vie sociale dans la vérité et  la justice !
  • Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux ! Seigneur, donne ton courage et ta persévérance à ceux qui vont à contre-courant  de la pensée unique et totalitaire de la société marchande !
  • Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Seigneur, donne aux chrétiens la joie de te connaître et de pouvoir vivre de ta vie ! Que ton Eucharistie redonne la force de ton amour à ceux qui communient !
  • Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! Seigneur, que ton Eglise soit toujours un signe de joie et de paix pour notre monde ! Que ta Parole de bonheur soit fidèlement transmise de génération en génération par les témoignages de vie des pasteurs et des fidèles !
 

11:32 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)

21/10/2017

Eloge de la fatigue

Robert Lamoureux, « Eloge de la fatigue » :

fatigue.jpg

 

Vous me dites, Monsieur, que j'ai mauvaise mine,

Qu'avec cette vie que je mène, je me ruine,

Que l'on ne gagne rien à trop se prodiguer,

Vous me dites enfin que je suis fatigué.

Oui je suis fatigué, Monsieur, et je m'en flatte.

J'ai tout de fatigué, la voix, le coeur, la rate,

Je m'endors épuisé, je me réveille las,

Mais grâce à Dieu, Monsieur, je ne m'en soucie pas.

Ou quand je m'en soucie, je me ridiculise.

La fatigue souvent n'est qu'une vantardise.

On n'est jamais aussi fatigué qu'on le croit !

Et quand cela serait, n'en a-t-on pas le droit ?

 

Je ne vous parle pas des sombres lassitudes,

Qu'on a lorsque le corps harassé d'habitude,

N'a plus pour se mouvoir que de pâles raisons...

Lorsqu'on a fait de soi son unique horizon...

Lorsqu'on a rien à perdre, à vaincre, ou à défendre...

Cette fatigue-là est mauvaise à entendre ;

Elle fait le front lourd, l'oeil morne, le dos rond.

Et vous donne l'aspect d'un vivant moribond...

 

Mais se sentir plier sous le poids formidable

Des vies dont un beau jour on s'est fait responsable,

Savoir qu'on a des joies ou des pleurs dans ses mains,

Savoir qu'on est l'outil, qu'on est le lendemain,

Savoir qu'on est le chef, savoir qu'on est la source,

Aider une existence à continuer sa course,

Et pour cela se battre à s'en user le coeur...

Cette fatigue-là, Monsieur, c'est du bonheur.

 

Et sûr qu'à chaque pas, à chaque assaut qu'on livre,

On va aider un être à vivre ou à survivre ;

Et sûr qu'on est le port et la route et le quai,

Où prendrait-on le droit d'être trop fatigué ?

Ceux qui font de leur vie une belle aventure,

Marquant chaque victoire, en creux, sur la figure,

Et quand le malheur vient y mettre un creux de plus

Parmi tant d'autres creux il passe inaperçu.

 

La fatigue, Monsieur, c'est un prix toujours juste,

C'est le prix d'une journée d'efforts et de luttes.

C'est le prix d'un labeur, d'un mur ou d'un exploit,

Non pas le prix qu'on paie, mais celui qu'on reçoit.

C'est le prix d'un travail, d'une journée remplie,

C'est la preuve, Monsieur, qu'on marche avec la vie.

 

Quand je rentre la nuit et que ma maison dort,

J'écoute mes sommeils, et là, je me sens fort ;

Je me sens tout gonflé de mon humble souffrance,

Et ma fatigue alors est une récompense.

 

Et vous me conseillez d'aller me reposer !

Mais si j'acceptais là, ce que vous me proposez,

Si j'abandonnais à votre douce intrigue...

Mais je mourrais, Monsieur, tristement... de fatigue.

18/10/2017

Terrain vague

BB Brunes - Terrain vague  (Album Puzzle - 2017)

13:04 Publié dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (0)

12/10/2017

Verte Venise

WP_20161101_003.jpg

Tout est littoral

sur le chemin de halage

 

où l’eau dort

avec ses mystères ensevelis

 

et je me plais à longer le canal

les mains dans les poches

 

l’une serrant une clef

l’autre un mouchoir déplié

 

promeneur solitaire

dans la lumière d’octobre

 

la vie est littérature

et la sérénité n’a pas d’âge

 

TP extrait de "Verte Venise"

22:00 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)

06/10/2017

Dans chaque coeur

Francis Cabrel: Dans chaque coeur (album In extremis - 2015)