Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2020

Confinement

vin blanc.jpg

Le client précédent

est plus d'un mètre devant

la boulangère aux gants blancs

donne un pain croustillant

 

A table devant

un verre de vin blanc

aromatisé de pêche

je m'invente une fête

 

En cette mi-carême étrangement

le désert existe vraiment

et le soleil secrète

la manne d'un printemps

 

Je prie à tout moment

que ce confinement

ne dure pas très longtemps

et soit pour tous très nourrissant

 

TP

20/03/2020

Anthologie

Voici la 4ème de couverture de l'anthologie de la poésie en Vendée réalisée par Alain Perrocheau signée Gilles Bély, président de la Société des Ecrivains de Vendée :

« Terre de géants et de genêts en fleurs… ». C’est ainsi qu’Emile Grimaud décrit la Vendée. Le spectacle du Puy du Fou a ensuite répercuté ce moment de grâce du poète. Cette terre, la nôtre, est aussi d’évidence une terre de poètes, célèbres parfois jusque dans les récitations des écoliers, ou le plus souvent oubliés.

Alain Perrocheau les a lus, recensés, soupesés. Son anthologie est bien plus que cela. Voilà leur histoire à toutes et à tous. Voilà leur démarche et leur quête. Voilà le meilleur, le miel  de leurs écrits. Le lecteur admirera le travail accompli, et surtout, il savourera.

Et puis, il s’interrogera. Comment se fait-il que la Vendée nous ait donné, du XVIe siècle à nos jours, autant de poètes. Pourquoi diable les a-t-elle autant inspirés?

Pour tenter de comprendre, il me semble qu’il faut aller chercher trois clés. La nature, l’histoire, le caractère. La nature d’abord. Jacques Bereau, le premier de tous, est déjà sous le charme du « vert bocage ». D’autres après lui diront nos douces collines, la plaine qui ondule, nos marais changeants. Et la mer, bien sûr.

Tumultueuse et souvent tragique, l’histoire de notre terre a forcément ému, indigné ou révolté. Aux poètes, elle arrache des pleurs. Ils en diront les souffrances et les gloires, les crimes et les pardons.

Le caractère enfin. Cette indéfinissable et improbable osmose, née tout à la fois de l’austérité du granit, des souffles de l’océan, de cette douceur poitevine qui nous vient des troubadours. Plus encore que le caractère, c’est une âme vendéenne que nous disent depuis toujours les poètes. Un peuple fier, des générations ployées sous le labeur, un goût pour la fête, une inclination pour le mystère.

Mais la Vendée n’enferme pas l’âme de ses poètes. Elle les porte au contraire vers l’universel, vers ces grands mouvements de l’humanité qu’ils ont le merveilleux secret d’explorer, de saisir et de pouvoir partager. Ouvrez le livre, tournez la page, laissez-vous emporter…

19/03/2020

Saint Joseph

St+Joseph.jpg

Prière à saint Joseph

Joseph, on t’appelle le juste, le charpentier, le silencieux…
Moi, je veux t’appeler mon ami.
Avec Jésus, ton fils et mon Sauveur, avec Marie ton épouse et ma mère,
tu as ta place dans mon coeur, tu as place dans ma vie.

Prends ma main et conduis-moi lorsque l’ombre et la nuit
rendent mes pas incertains.
Toi qui as cherché le Seigneur, toi qui l’as trouvé, dis-moi où il est !
Dis-moi où il est quand les jours succèdent aux jours,
remplis de travail et de soucis ou de solitude et d’ennui !

Dis-moi où il est quand l’épreuve et la souffrance sont le pain quotidien !
Dis-moi où il est quand l’espérance relève mon courage
et m’invite à avancer avec plus d’entrain !
Dis-moi où il est quand mon coeur veut l’aimer,
lui le premier et les autres, avec lui et en lui !
Dis-moi où il est quand on vient près de moi
chercher réconfort, amitié et joie !

Joseph, mon ami, toi qui as cheminé à travers les rayons et les ombres,
apprends-moi à rencontrer le Seigneur dans le quotidien de ma vie.
Toi, le témoin étonné de l’action de l’Esprit,
aide-moi à reconnaître ses merveilles et à lui être soumis.
Toi, le grand attentif aux besoins des tiens,
garde bien ouverts mon cœur et ma main

Mgr Léon Soulier, évêque émérite de Limoges (1924-)

00:03 Publié dans Prières | Lien permanent | Commentaires (0)

17/03/2020

La chanson interdite

Laurent Ruquier l'a fait savoir: la chanson interdite du moment c'est... devinez... "L'école est finie"!

Eh oui, même si les enfants ne vont plus à l'école, l'école est maintenant à la maison, et donc pas finie du tout! Ceux qui croyaient prendre des vacances se trompent.

Et puis "Donne-moi ta main et prends la mienne" c'est interdit!  "Mais oui, mais oui!" De même que "La rue est à nous"!

Alors qu'allons-nous chanter pour ne pas déchanter?

14/03/2020

Francophonie

francophonie.jpg

Du 14 au 22 mars 2020

 

Le site

 

Thème de cette année: Au fil de l'eau

13/03/2020

Poésie en Vendée

Lire ICI un article d'Alain Perrocheau écrit en 2013 sur la poésie en Vendée.

00:00 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)