Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2020

Hommage à Jean-Loup Dabadie

 
Quand j'étais gosse, haut comme trois pommes,
J'parlais bien fort pour être un homme
J'disais, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS

C'était l'début, c'était l'printemps
Mais quand j'ai eu mes 18 ans
J'ai dit, JE SAIS, ça y est, cette fois JE SAIS

Et aujourd'hui, les jours où je m'retourne
J'regarde la terre où j'ai quand même fait les 100 pas
Et je n'sais toujours pas comment elle tourne !

Vers 25 ans, j'savais tout : l'amour, les roses, la vie, les sous
Tiens oui l'amour ! J'en avais fait tout le tour !


Et heureusement, comme les copains, j'avais pas mangé tout mon pain :
Au milieu de ma vie, j'ai encore appris.
C'que j'ai appris, ça tient en trois, quatre mots :

"Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau,
j'peux pas mieux dire, il fait très beau !

C'est encore ce qui m'étonne dans la vie,
Moi qui suis à l'automne de ma vie
On oublie tant de soirs de tristesse
Mais jamais un matin de tendresse !

Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire JE SAIS
Seulement, plus je cherchais, et puis moins j' savais
 


Il y a 60 coups qui ont sonné à l'horloge0
Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j'm'interroge ?

Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS !

La vie, l'amour, l'argent, les amis et les roses
On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le SAIS... !
 
 
Paroles de Jean-Loup Dabadie

 

 
 

25/05/2020

Vivre

vivre.jpg

"Vivre est la chose la plus rare.

La plupart des gens se contente d'exister."

Oscar Wilde

00:00 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

22/05/2020

Réflexions poétiques

Quelques citations du poète et diplomate libanais, Salah Stétié, décédé le 20 mai à 90 ans:

stétié.jpg

Chacun de sa larme secrète arrose une fleur connue de lui seul.

Homme: un improbable qui rêve d'un impossible.

Avant et après l'oubli, il y a un long crépuscule qui est la vie.

19/05/2020

Hommage à Michel Piccoli

Cette année le Concours de l'Eurovision n'a pas pu avoir lieu.

Retrouvons Frida Boccara, l'une des quatre finalistes de 1969.

Ici, elle chante "L'année où Piccoli", façon pour moi de rendre hommage à Michel Piccoli à travers elle, avec cette belle chanson sur un air de Télémann (1976).

18/05/2020

Mozart

Un jeune pianiste de ... 7 ans

00:00 Publié dans Musiques | Lien permanent | Commentaires (0)

16/05/2020

Expressions vendéennes

00:00 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)