Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2020

Lumières

falot.jpg

Au pays des lumières
Il n'est jamais trop tard
Pour que nos réverbères
Deviennent des phares

Gauvin Sers dans "Au pays des lumières"

23/07/2020

Träume

Françoise Hardy: Träume (1969

Orchestration de Saint-Preux

Chanson présente dans le film de "Gouttes d'eau sur pierres brûlantes" de François Ozon

22/07/2020

Eté 85

D'après "La danse du coucou" d'Aidan Chambers.

Beau livre et beau film de François Ozon.

00:00 Publié dans Films | Lien permanent | Commentaires (0)

21/07/2020

Orgues de Nantes

En hommage aux Grandes Orgues disparues de la Cathédrale de Nantes.

Hymnal de Félix Moreau, ancien titulaires des orgues et compositeur.

Ici duo entre les Grandes Orgues (Marie-Thérèse Jehan) et l'Orgue de chœur (Michel Bourcier)

 

20/07/2020

Faire

dur travail.jpgNous n'ignorons pas cependant la triste réalité : une grande partie de l'humanité est privée de la possibilité de choisir son activité, et accepte un travail à seule fin de « gagner sa vie », situation qui engendre toutes sortes de souffrances et d'injustices. Car l'homme est ainsi réduit à son utilité technique, ce qui est pour lui une mutation. S'il a naturellement besoin de faire, ce n'est pas seulement au niveau d'une production matérielle et directement utile au plan social, c'est surtout dans la dimension de ce que les Grecs appelaient poïen, qui signifie « faire » au sens de la poïesis, la « création ». C'est par ce « faire » créatif, par le travail en vue d'une réalisation que l'homme donne un sens à sa vie, qu'il devient le « poète » de sa vie. Telle est sa vocation, ce à quoi il est appelé.

François Cheng dans "Cinq méditations dur la mort"

19/07/2020

Discours sur la paix

oiseau-de-la-paix.jpg

Vers la fin d’un discours extrêmement important
le grand homme d’Etat trébuchant
sur une belle phrase creuse
tombe dedans
et désemparé la bouche grande ouverte
haletant
montre les dents
et la carie dentaire de ses pacifiques raisonnements
met à vif le nerf de la guerre
la délicate question d’argent.

Jacques Prévert extrait de "Paroles"

00:00 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)